top of page

Communiqué de la Coordination Santé du Pays de Guingamp

Communiqué de presse 15/07/2022


Avenir de l’hôpital de Guingamp : assez de paroles, nous attendons un écrit !

Comme prévu, l’actualité de notre hôpital s’est brusquement emballée avec l’arrivée de l’été.

Il y a d’abord eu la publication du rapport de GPA qui donne une base solide à la demande portée par les soignants, la population et la totalité des élus du territoire : le maintien inconditionnel de notre maternité et de notre chirurgie H24.

Il y a ensuite eu, à la veille des vacances scolaires, la présentation du fameux rapport Rossetti que tout le monde attendait depuis plus d’un an. Sans surprise, l’expert (en bâtiment) conclut pour sa part à la nécessité de mettre fin à la permanence des soins à Guingamp : fin de la maternité, fin de la chirurgie conventionnelle… Le projet que poursuit l’ARS depuis 2017.

La voie était donc toute tracée : mobilisation générale pour la défense de notre offre de soins.

Puis il y a eu ces paroles venues semer le trouble...

Tout d’abord la déclaration de politique générale de la Première Ministre annonçant des concertations dès septembre avec les élus locaux, les professionnels de santé, les patients, afin de « moderniser et d'adapter l'offre de soins pour chaque territoire ». La formulation interpelle : il ne s’agit pas de garantir l’égalité d’accès aux soins des citoyens mais bien d’adapter l’offre… C’est la fameuse « gradation des soins » censée faire accepter la fermeture de services dans les territoires périphériques. Rien de nouveau.

On a ensuite pu découvrir le message d’espoir du Président de la FFF expliquant que le Président de la République lui a promis (à nouveau) que la maternité de Guingamp ne fermerait pas. Comme en 2018. On refait le match ?

On se souvient que le sursis obtenu par notre hôpital se serait joué il y a 4 ans jour pour jour à l’occasion d’une certaine finale de coupe du monde. Il avait fallu attendre janvier 2019 pour que l’ARS publie enfin un arrêté repoussant l’ultimatum au 31/07/2020. Et ce n’est qu’en juin 2020 qu’un écrit officiel était venu confirmer la prolongation d’autorisation d’activité de la maternité jusqu’à 2027…

2 ans d’attente, pour un répit de courte durée. Car dès novembre 2020, l’ARS reprenait son oeuvre de restructuration, annoncée par l’ancien député avec son idée de « nouvel hôpital » (celui que devait nous vendre ensuite M. Rossetti).

Les Guingampais sont combatifs, ils l’ont prouvé. Mais comment parler d’attractivité avec cette épée de Damoclès en permanence au-dessus de nos têtes ?

Aujourd’hui, personnels, usagers, élus, nous en avons assez de jouer les prolongations. Il est temps que l’avenir de notre maternité et de notre chirurgie H24 soit assuré. Temps que la pérennité de notre offre de soins soit gravée dans le marbre !

Il suffit pour cela d’un écrit de l’autorité décisionnaire, et on pourra siffler la fin de la partie.

En attendant, restons vigilants, mobilisés, prêts à l’engagement.

Pour le droit de naître, vivre, travailler et décider au pays !

La Coordination Santé du Pays de Guingamp




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page